A mon réveil, il était encore à mes côtés. Il était 4h du matin, j’avais plus sommeil, mais lui dormais encore paisiblement sur le dos. J’ai commencé à le caresser, embrassant sa poitrine, ses têtons, son ventre jusqu’à arriver sur son sexe. J’y déposais quelques baisers, me mis à le lécher jusqu’à l’érection. Quand il devint dur, je le pris en bouche pour le sucer délicatement.

En lui tenant les bras, j’ai commencé lentement avec un vas et viens avant d’accélérer le rythme

Il se réveilla, et me dit : « humm bonjour, agréable réveil ». Il se laissa faire. Je me mis ensuite sur lui, face visage contre visage, je l’embrassai lentement avant d’enfoncer sa queue dans ma chatte humide.  Mes seins balançaient sur son visage … je me suis mise à gémir de plus en plus fort. Il me regardait faire et me disait d’arrêter car il allait éjaculer. Mais je n’écoutais rien, continuant avec la même cadence, prenant mon pied avec ce jeune homme qui s’offrait à moi. Jusqu’au moment où il cria et je sentie son sperme m’envahir de l’intérieur, décuplant ma jouissance. Je restais sur lui jusqu’à la dernière goutte et me recoucha à ses côtés. Je pouvais sentir son jus chaud couler entre les lèvres de ma chatte et descendre lentement entre la raie de mes fesses.

Le réveil sonna à 7h, on a pris une douche ensemble. Je ne voulais pas le lâcher. Il rigolait et me disait d’arrêter, mais je me suis mise à genoux sous la douche pour le sucer à nouveau. Je ne me suis arrêtée que lorsqu’il se vida encore une fois dans ma bouche et sur mon visage. L’eau me nettoya vite. Ensuite, nous nous sommes préparés pour partir au congrès, séparément. Nous sommes descendus prendre le petit déjeuner avec les autres participants, dont mon patron. Au fait, je ne me suis pas encore présentée, je m’appelle Catherine, j’ai 49 ans et je suis secrétaire de direction.

Le soir, j’ai pris une douche après ma longue journée de travail et je suis descendue au bar. Je portais une robe rouge mi cuisses et des talons hauts. Monsieur Franck, mon patron, comme toujours, était en costume. On a pris un verre. Le barman, le même de l’autre soir, me souriait et m’offrit un verre. Nous sommes, ensuite, passés à table. On discutait de tout et de rien, parlant de nos vies, nos passions. A la fin du repas, Monsieur Franck me dit qu’il allait travailler sur son ordinateur pour préparer la dernière journée de congrès. Je me suis donc retrouvée seule.

Arrivés dans ma chambre, il déboutonna ma robe qui glissa jusqu‘à mes pieds

J’ai, alors, eu la bonne idée de retourner au bar retrouver le barman. Assise en face de lui, il me dit qu’il termine son service dans une heure. Je lui souriais et je l’attendais tranquillement. Je l’admirais en train de travailler, servant une dizaine de clients, enchainant les cocktails avec aisance, professionnalisme et habileté. A la fin de son service, on a pris un verre ensemble. Il était mignon et gentleman. Il m’accompagna jusqu’à l’ascenseur. Je l’invitai à monter avec moi. Dans l’ascenseur, il me regarda et me pris dans ses bras. Il commença à m’embrasser. Je ne résistais pas. Il enleva la chemise et le pantalon de service qu’il portait, colla son corps contre le mien et me caressa tendrement. Lentement, il glissa sa main le long de mon dos, retira mon soutien-gorge et libéra mes seins pour les lécher. Je sentais sa langue faire le tour de mes tétons pointus.

fellation douche femme mature

Puis, il m’allongea sur le lit et se mis au-dessus de moi. J’ai pris son sexe entre mes doigts, caressant son gland gonflé et l’invita à le mettre dans ma bouche. En position 69, je prenais un malin plaisir à sucer cette belle bite longue et dure pendant que mon barman me retirait mon string pour jouer avec ma chatte humide. Il enfonça 1 doigt, puis 2, en faisant des vas et viens de plus en plus violent et rapides. Voyant qu’il pouvait aller plus loin, il enfonça 3, puis 4 doigts et continua jusqu’à me mettre toute sa main pour me fister. Je gémissais toujours plus fort, en le branlant et le suçant, quand je pouvais le faire. Après quelques secondes de fisting, il retira sa main et un jet puissant se projeta de ma chatte. Tout excité, il se mit sur moi, enfila une capote, il enfonça sa queue d’un trait puissant. Soudain, j’ai poussé un cri, et il commença à me défoncer la chatte. Il ne s’arrêtait plus de gémir aussi. Et il me retourna pour me prendre en levrette. Je sentais ses mains autour de ma taille et ses couilles claquer violemment contre mes lèvres mouillées.

Ne voulant pas se vider en moi, il se retira. Je lui ai retiré son préservatif, et me mis à le sucer. Il lâcha un 1er jet puissant qui m’éclaboussa le visage, puis 2 et 3 et plusieurs jets, remplissant ma bouche de plein de sperme chaud. Après que je me suis écroulée sur le lit, il m’a embrassé, s’est rhabillé et s’en alla.

Quelques minutes après, j’ai repris mes esprits, pris une douche et je me suis dirigée vers la chambre de Monsieur Franck pour voir s’il travaillait encore. A ma grande surprise, en collant l’oreille contre sa porte, j’entendis des gémissements. Je reconnu la voix de Monsieur Franck et celle d’une jeune femme. Amusée et rassurée de voir qu’il n’y avait que moi qui m’amusais pendant ce congrès ennuyeux, je suis redescendue dans ma chambre pour dormir.

FIN

 

crédit photo : youporn, corazondelatorxgame