Je m’appelle Catherine, j’ai 47 ans et je suis une chaudasse mature. Ce soir-là, j’étais toute seule et je cherchais à m’amuser. J’ai sorti un vieux t-shirt, et j’ai découpé le cou pour faire un décolleté qui recouvrait à peine mes tétons. Je l’ai essayé et je me suis penchée pour voir ce que ça donnait. Mes seins tombaient et sortaient «accidentellement» dehors. J’ai ensuite coupé une paire de vieux jeans de façon à ce qu’ils ne couvraient plus que mon cul, et quand je me suis penchée à nouveau, la couture est allée droit dans la fente de mon cul et entre les lèvres de ma chatte. Je ne pouvais plus attendre, je voulais sortir dans ma nouvelle tenue. Mais d’abord je devais raser ma chatte pour qu’elle soit belle et lisse. La sensation de la crème à raser et du rasoir me rend tellement humide que chaque fois que je me rase, je finis par me doigter jusqu’à l’orgasme !
Ma chatte enfin lisse, j’ai mis les vêtements que j’avais modifiés (sans sous-vêtements, bien sûr), et j’ai décidé de les tester un peu. Je suis sortie dans la cour et j’ai commencé à installer l’arrosage automatique pour mes plantes. J’ai vu mon jeune voisin dans son jardin, juste à côté, alors j’ai décidé de lui offrir un petit spectacle coquin. J’ai commencé à faire un peu de bruit en essayant de démêler le tuyau jusqu’à ce qu’il s’est rendu compte de ma présence.

Je me suis alors penchée pour ramasser le bout du tuyau, et, « oups! » mes seins ont sauté hors de mon t-shirt.

Je faisais semblant d’être gêné pour ne pas
Il avait la tête baissée, mais il regardait du coin de l’œil. J’ai de nouveau essayé de repositionner le tuyau, et cette fois, quand mes tétons ont dépassé, j’ai fait comme si je n’avais pas remarqué. En me levant, je pouvais le voir s’agiter un peu, comme si son pantalon était soudainement devenu trop serré. Je voulais alors lui en donner un peu plus. Je lui ai tourné le dos et j’ai remis en place mon top et en jetant un coup d’œil à mon voisin. Je pouvais voir que j’avais toute son attention alors qu’il arrosait encore et encore la même parcelle de fleurs sa penchée pour mettre l’arroseur, et quand je l’ai fait, mon petit short a fait exactement ce qu’il était censé faire. La couture est montée droit dans mes fesses, et je pouvais instantanément sentir que j’étais bien humide lorsque la couture a glissé entre les lèvres de ma chatte rasée. J’imaginais parfaitement les yeux de mon voisin se fixer sur mon trou. J’avais tellement envie qu’il se jette sur moi dans mon jardin pour m’enfoncer sa queue dans mon trou. Je me suis, ensuite, éloignée, comme si de rien n’était, et je suis allée à l’avant de la maison.
J’ai un porche plutôt large face à la rue, avec plusieurs chaises qui, quand je suis assise, me penchent un peu en arrière et inclinent un peu mon bassin. Parfait pour une séance d’exhibition en public. Comme je n’en avais pas eu assez dans la cour arrière, j’ai décidé de voir combien de coups d’œil furtifs je pouvais récolter à cet endroit. Je me suis assise dans l’une des chaises, buvant une margarita et fumant une cigarette. Je me détendis et laissai mes jambes s’écarter un peu au début.

femme mature short jean

Je ne voulais que ça soit trop flagrant, mais je m’assurais que mon short était positionnés de manière à ce que quiconque qui passait par là à pied ou en voiture puisse entrevoir ma chatte.

Quelques voitures passèrent en ralentissant, mais la vue n’était pas très claire. J’ai alors jeté une jambe par-dessus l’accoudoir de ma chaise. Au diable les lois ! Il faisait tellement chaud que j’avais commencé à transpirer suffisamment pour que je puisse ressentir la brise qui soufflait sur mes fesses et ma chatte, ce qui me rendait encore plus chaude.
Finalement, une autre voiture est passée. Un groupe de jeunes hommes a ralenti et m’a regardé fixement pendant que je tenais un magazine. J’adorais ça, montrer ma chatte humide à quiconque voulait regarder. Plusieurs autres voitures sont passées alors que j’essayais différents angles, et j’étais tellement excitée que j’ai décidé d’aller encore plus loin. À ce moment, il faisait presque nuit. J’ai alors essayé de desserrer un peu mon short. La seule façon de le faire était de le déboutonner et de l’ouvrir. Ensuite, j’ai réussi à écarter la couture de l’entrejambe pour que je puisse atteindre ma chatte. J’étais tellement excitée que la couture était trempée de mes jus. Quand j’ai vu une voiture approcher, j’ai commencé à faire semblant de lire mon magazine, pendant que je frottais distraitement ma chatte. J’ai alors vu un couple, homme et femme, qui me regardait en souriant.
J’ai frotté un peu mon clitoris et j’ai été surprise de voir mon voisin de l’arrière-cour qui promenait son chien de l’autre côté de la rue. Il faisant semblant de laisser son chien renifler l’herbe et les buissons, mais il n’essayait même pas de détourner son regard de moi. Je l’ai regardé droit dans les yeux. Je pouvais voir qu’il était légèrement gêné, mais il n’arrivait plus à détourner son regard. Je posai le magazine et écartai légèrement l’entrejambe de mon short pour lui offrir une meilleure vue.

Puis j’ai commencé à frotter mon clitoris. D’abord avec des cercles lents, puis en faisant de longs va et vient.

J’ai ensuite mis deux doigts dans ma chatte dégoulinante et me suis défoncée. De plus en plus rapidement, j’ai enfoncé deux doigts dans ma chatte, puis trois. J’ai commencé à gémir, je ne sais pas si tout le quartier m’a entendu, mais j’espère qu’ils l’ont fait.
J’ai baissé le décolleté de mon haut pour que mes seins soient exposés, et en ai serré un dans ma main. Alors que ma main droite me défonçait la chatte, ma main gauche massait mon sein gauche. Tout ce que je voulais, c’était que tout mon quartier vienne me voir et admirer ma chatte mouillée exhibée devant tout le monde. J’ai alors remarqué que le short de mon voisin était devenu comme une tente dressée. Alors que je me levais pour rentrer à l’intérieur, je lui souris et lui dis doucement : «La prochaine fois, c’est toi qui me fera jouir ».

FIN

crédit photo : pinterest.fr